Skip to main content
Cherchez Le menu

Mise à jour COVID-19: Dans le cadre de l’exécution de tous les programmes d'efficacité énergétique, votre santé et sécurité sont notre priorité. En savoir plus.

Qu’est-ce que la radiation?

La radiation désigne la libération d’énergie (sous la forme d’ondes et de particules) de certains types d’atomes.
Les rayonnements nous entourent : ils sont émis par l’environnement et par les produits et appareils que nous utilisons dans notre vie quotidienne.

Il existe également des types de rayonnement qui sont émis par des sources artificielles et appareils médicaux comme les rayon-X, la résonance magnétique et lors de la production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire.

Le saviez-vous?

Santé Canada fournit des informations sur les rayonnements et leurs répercussions sur la santé sur le site Web du gouvernement du Canada. Pour plus d’informations, consultez la section complète : Comprendre les rayonnements. Vous trouverez cidessous de l’information tirée du site Web de Santé Canada :

Sources de rayonnement

Les sources naturelles de rayonnement comprennent :
• les matières radioactives retrouvées dans les roches et les sols
• les rayonnements cosmiques
• les rayons ultraviolets du soleil

Des sources artificielles peuvent également produire des rayonnements, notamment :
• les équipements médicaux ou cliniques, tels que les appareils de radiographie et à ultrasons;
• des produits domestiques ou personnels, tels que les fours à micro-ondes et les téléphones portables;
• les installations industrielles ou commerciales, telles que les tours de télécommunication et les centrales nucléaires;
les retombées radioactives résultant des expériences militaires passées et de la mise au point d’armes.

Rayonnement ionisant

À mesure que les atomes instables se désintègrent, ils émettent un rayonnement sous forme d’ondes électromagnétiques et de particules subatomiques. Certaines formes de ce rayonnement peuvent déloger des électrons (ou ioniser) d’autres atomes lorsqu’ils traversent la matière. C’est ce qu’on appelle les rayonnements ionisants.

Sources d’exposition aux rayonnements ionisants

Chaque jour les Canadien(ne)s sont exposé(e)s à des rayonnements ionisants dans leur milieu de vie et de travail.

Les Canadien(ne)s sont exposé(e)s aux rayonnements naturels dans l’environnement  émis par des roches et du sol, de même qu’aux rayonnement cosmiques provenant de l’espace. Ces sources de rayonnement sont appelées « rayonnement de fond ».

Le rayonnement ionisant peut également être émis par des sources artificielles, notamment des équipements médicaux ou cliniques, tels que les appareils de radiographie et les tomodensitomètres.

 

Niveaux d’exposition au Canada

En moyenne, les Canadien(ne)s sont exposé(e)s à 2000 à 3 000  microsieverts de rayonnement naturel chaque année.

Voici quelques exemples d’exposition au rayonnement émis par diverses sources :

• Un vol transcanadien peut exposer une personne d’environ 30 microsieverts de rayonnement.
• Un tomodensitogramme peut exposer une personne à 5,000 à 30,000 mSv de rayonnement, selon la partie du corps examinée.
• Une radiographie du thorax peut exposer un patient à une dose de rayonnement approximative de 70 – 100 microsieverts.
• Une radiographie dentaire peut exposer un patient à une dose de rayonnement approximative de 100 microsieverts.
• Une mammographie peut exposer une patiente à une dose de rayonnement approximative 3000 mircrosieverts.

Rayonnement non ionisant

Les Canadien(ne)s sont exposé(e)s quotidiennement au rayonnement non ionisant émise par le câblage domestique, l’éclairage et les appareils électriques tels que les fours à micro-ondes, les sèche-cheveux et les grille-pain. En milieu de travail, les sources de rayonnement les plus courantes sont les écrans d’ordinateur, les photocopieuses, les télécopieurs et les lampes fluorescentes. Les lignes électriques et les outils électriques émettent également des rayonnements non ionisants. Certaines applications médicales qui font recours aux  rayonnements non ionisants comprennent la diathermie à ondes courtes et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).