Skip to main content
Cherchez Le menu

Renseignements sur la COVID-19: Les Néo-Brunswickois peuvent continuer de bénéficier de nos programmes d’efficacité énergétique résidentiels et commerciaux. Le Programme de sensibilisation communautaire demeure en suspens pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19. Nos employés et nos entrepreneurs suivent des plans opérationnels en cas de pandémie qui s’alignent avec ceux de la Santé publique pour assurer la sécurité de tous.

Avant qu’un employé ou un entrepreneur ne rentre chez vous ou dans votre entreprise, un examen médical aura lieu. Les résultats de la présélection détermineront si le rendez-vous aura lieu et le type d’équipement de protection à utiliser. Nous remercions nos clients pour leur patience et leur souplesse pendant que nous gérons ensemble les répercussions de la COVID-19.

Vous avez besoin d’aide avec votre facture d’Énergie NB ? Nous pouvons vous aider.

Centrale Nucléaire

Énergie NB a une seule centrale nucléaire, la centrale de Point Lepreau, qui produit de l'électricité de façon sécuritaire et fiable. La tranche de 635 MW, mise en service en 1983, était le premier réacteur CANDU-6 en exploitation commerciale.

Toutes les activités de la centrale sont axées sur la sécurité nucléaire. Les réacteurs CANDU constituent une technologie canadienne éprouvée ayant une excellente fiche de sécurité, et Point Lepreau est un environnement de travail sécuritaire. Trois fois, la centrale a dépassé le cap d'un million d'heures-personne de travail sans accident avec perte de travail.

Son fonctionnement  

Le réacteur CANDU utilise du combustible naturel et de l'eau lourde (D2O). L'eau lourde est utilisée dans deux systèmes différents - le modérateur et le caloporteur. L'eau lourde est assez semblable à l'eau ordinaire, sauf qu'elle est un peu plus lourde en raison de la présence d'un neutron supplémentaire dans l'atome d'hydrogène qui fait partie de la molécule d'eau. L'eau lourde est aussi utilisée pour modérer le processus de fission dans le réacteur CANDU.

CANDU 6

 

En bref, la fission a lieu quand un neutron heurte un isotope en particulier d'uranium, l'uranium-235, créant ainsi l'élément instable uranium-236. Le neutron supplémentaire brise l'atome d'U-236 en deux morceaux et émet d'autres neutrons, de l'énergie et des rayonnements. Après modération, les neutrons émis causent d'autres fissions, et le cycle se répète.

Le réacteur CANDU renferme 380 canaux de combustible, qui contiennent chacun 12 grappes de combustible d'uranium. Une grappe de combustible pèse environ 20 kg et reste dans le réacteur entre six mois et un an. L'eau lourde du caloporteur circule dans chaque canal de combustible pour ramasser la chaleur produite par la fission du combustible. Ce caloporteur transporte la chaleur aux générateurs de vapeur, où elle sert à chauffer de l'eau ordinaire à l'ébullition pour produire de la vapeur. Celle-ci tourne la turbine pour produire de l'électricité.

Le réacteur nucléaire se trouve dans un bâtiment de confinement en béton. Son hauteur est de 42 mètres et ses murs sont épais de 1,2 mètre. Le système de confinement est composé d'une structure en béton précontraint et post-contraint, d'un système d'arrosage déclenché automatiquement, de refroidisseurs locaux, de deux sas et d'un système de décharge de l'air filtré.

Bâtiment du réacteur

Bâtiment du réacteur

Voici une vidéo que notre partenaire en éducation, le Projet Gaia nous a aidé à enregistrer sur le fonctionnement de la Centrale nucléaire de Point Lepreau.